....................................
Le Roller pour Tous
.................................

 

Accueil

Réglementation et Lois

Conception d'un roller

Techniques de Freinages

Ballade en Roller

Conseils

Liens Intéressants

Contact

Les patineurs sont des piétons :

Le développement de la pratique du roller constitue un phénomène récent, qui s'accompagne d'une fréquente ignorance des lois réglementant le patinage sur la voie publique. Cette ignorance tient à la fois à ce que l'éducation initiale des patineurs n'a pas pris en compte cette pratique, alors cantonnée au rang de jeu, et à certaines incertitudes quant à l'application des textes existants aux patineurs, qu'ils ne prévoyaient pas.

Le Code de la Route assimile les patineurs à des piétons, ayant comme tels peu d'obligations en matière de circulation et un statut très avantageux en cas d'accident impliquant un véhicule motorisé (voir "Le Code de la Route"). Toutefois, ils ne sont pas pour autant exempts de toute responsabilité, pénale ou civile.

En l'absence de statut spécifique, l'assimilation des patineurs à des piétons est une application difficilement évitable de l'article R. 412-34 du Code de la Route (ex-R. 217) qui considère comme piétons, toutes les personnes conduisant un "véhicule de petite dimension sans moteur".

Depuis 1987, cette application a été régulièrement confirmée par le gouvernement par le biais de réponses aux questions écrites des parlementaires :

C'est la raison pour laquelle certains ont pu souhaiter que le roller soit reconnu comme mode de déplacement spécifique. Publié en juin 2001 par le Certu sous le titre Le Roller, un Mode de Déplacement Doux, le Livre Blanc va en ce sens et suggère en particulier de modifier plusieurs articles du Code de la Route par l'ajout d'une mention expresse des rollers (Texte sur le livre blanc).

Les rollers ont jusqu'à présent conservé un statut de piéton, pourtant leur vitesse, leur audace et leur nombre finissent par poser problème. A la préfecture, le bureau de l'ordre public aimerait résoudre ce problème. Pas facile d'attribuer une place aux patineurs : ils peuvent rouler partout, leur vitesse est variable. Les descentes requièrent une grande maîtrise. Il n'existe pas de frein fiable comme sur les vélos. Assumant leur caractère hybride, entre piétons et cyclistes, certains rollers souhaitent voir modifier leur statut de piétons pour être autorisé à emprunter les voies cyclables, rouler sur la chaussée et pouvoir continuer d'utiliser le trottoir en roulant au pas.
A ce jour, aucun texte de portée générale n'organise la circulation des patineurs. De fait, le code de la route ne fait pas explicitement référence à ces usagers et ne les inclut pas dans une quelconque catégorie.

La Route :

Si vous roulez sur la route, vous ne pourrez avoir aucunes amendes,en effet le fameux arrêté préfectoral qui "interdit le patin à roulettes sur la voie publique" n'existe pas, mais je vous conseille quand même de continuer à rouler sur le trottoir si cela vous est possible.

Les pistes cyclables :

Si vous êtes dans l'obligation d'emprunter la chaussée et que celle -ci est équipée de piste cyclable, empruntez - les, vous vous y sentirez plus en sécurité.

Pour l'instant sur les pistes cyclables, vous n’êtes pas réellement à votre place. Certains cyclistes se sentiront gênés par l’amplitude de votre pas du patineur qui prend une bonne partie de leur piste et vous le feront remarquer.

Que risquez-vous en cas d'infraction :

Je n'ai auncune idée pour l'instant de ce que vous risquez sachant que les lois n'ont pas encore été mises en application.

Voici quelques liens intéressants :

- RoulezRose : http://www.roulezrose.com/

- Le livre Blanc : http://www.rollerenligne.com/fr/articles.php?id=474

- Legiroll : http://pagesperso-orange.fr/pada.c/legi-roll/
 

Haut de page